Un festival pour tous depuis 2003

Ciné-Festival en Pays de Fayence

Le festival où VOUS pouvez être juré

INFORMATIONS PROGRAMME PARTICIPER RETROSPECTIVE CONTACT

Wang Xiaoshuai

Né en 1966  à Shanghaï. Après des études à l’académie du cinéma de Pékin, il réalise son premier long métrage en 1993, Dongchun de rizi, interdit en Chine. Il fait partie de la sixième génération » des jeunes cinéastes, marqués par les événements de Tian’anmen. C’est sous un pseudonyme, Wu Min, qu’il réalise  Frozen en 1995, puis A vietnamese girl qui ne sortira qu’en 1998, profondément remanié sous la pression de la censure sous le titre So close to paradise, sélectionné au Festival de Cannes dans la catégorie Un Certain Regard. Suivent Beijing bicycle (2001), Ours d’argent à la Berlinale, Drifters (2003, Un Certain Regard à Cannes) et Chongqing Blues (2010, compétition officielle Cannes). Shanghai dreams (2005), reçoit le Prix du Jury à Cannes, puis Une famille chinoise (2007) et 11 fleurs (2012).

So long my son (Di jiu tian chang)



De Wang Xiaoshuai

Avec :
Jing-chun Wang, Yong Mei, Qi Xi

Chine, 2019, 185min. mandarin ,

Début des années 1980, Liyun et Yaojun forment un couple heureux. Tandis que le régime vient de mettre en place la politique de l’enfant unique, un évènement tragique va bouleverser leur vie. Pendant 40 ans, alors qu’ils tentent de se reconstruire, leur destin va s’entrelacer avec celui de la Chine contemporaine.

Magnifique, sur le fond et sur la forme. On suit la vie de Yaojun et son épouse Liyun, liés par une forte amitié à un autre couple, Yingming et Haiyan. Tous travaillent dans la même usine. Chaque couple a un fils, mais Liyun tombe enceinte, ce qu’interdit la politique du régime. Puis arrive ce qui n’aurait pas dû arriver. Inconsolables, Yaojun et Liyun s’installent plus au Sud, dans une région où ils ne connaissent personne et dont ils ne parlent pas le dialecte, pour faire leur deuil en adoptant un garçon. 

Le film retrace ce lent cheminement, semé d’embûches. Il montre que la paix ne peut naître que quand la vérité est dite et pardonnée ? leçon qu’on peut entendre non seulement au niveau personnel, mais également politique.

Des images sublimes, une approche des personnages tout en délicatesse, l’impact de la grande Histoire sur celle de chacun, l’émotion que le film arrive à susciter ? tout cela fait que nous sommes là devant un chef-d’œuvre.

Festivals :

Berlinale 2019, Ours d'argent du meilleur acteur, Ours d'argent de la meilleure actrice

Cigale d'Or en 2019

Justification du jury :

Nous avons choisi d'attribuer la Cigale d'Or du meilleur long métrage à So Long My Son de Wang Xiaoshuai car c'est à notre avis le film le plus ambitieux tant sur le plan formel, avec cette fresque historique de 3h sur la Chine en mutation vue à travers l'histoire de ces deux familles, ce voyage à travers le temps, que sur le fond avec la richesse des thèmes abordés, la culpabilité, la mélancolie du temps qui passe, le pardon ; des thèmes qui touchent à l'universel où chacun peut s'identifier. C'est également un film engagé qui ose faire une autocritique du parti communiste chinois, notamment de la politique de l'enfant unique, sans être non plus un pamphlet militant et caricatural. La mise en  parallèle de l'évolution de ces familles, des générations qui se succèdent, et du changement de la société chinoise nous plongent vraiment dans une atmosphère, dans un voyage qui véhiculent des émotions fortes et qui je l'espère marqueront les spectateurs sur la durée.



Les projections de ce film sont précédées par le court métrage La politique de l'autruche

Séances :


Ciné-Festival en Pays de Fayence - Secrétariat :1073 chemin des Touars, 83440 Callian - tél. 06 22 04 36 77
Siège social : Communauté de Communes, Mas de Tassy, RD19, 83440 Tourrettes
www.cine-festival.org - contact@cine-festival.org
Mentions légales