Un festival pour tous depuis 2003

Ciné-Festival en Pays de Fayence

Le festival où VOUS pouvez être juré

INFORMATIONS PROGRAMME PARTICIPER RETROSPECTIVE CONTACT

Radu Mihaileanu

Radu Mihaileanu, né en 1958 à Bucarest (Roumanie) d’un père journaliste juif et communiste, il fuit la dictature en 1980 pour s’installer en Israël puis en France. Il fait des études à l’IDHEC, puis travaille comme monteur, puis assistant réalisateur. Il réalise plusieurs courts-métrages, avant de passer aux longs.  En 2007, le cinéaste est fait Chevalier des Arts et Lettres. Avant La source des femmes, il avait déjà réalisé :   
2009 : Le Concert : César de la Meilleure musique
2007 : Opération Moïse
2005 :  Va, vis et deviens : César du meilleur scénario en 2006
2002 : Les pygmées de Carlo (téléfilm)
1998 : Train de vie : primé à Venise et Sundance
1992 : Trahir
1991 : Shuroo

La source des femmes



De Radu Mihaileanu

Avec :
Leïla Bekhti, Hafsia Herzi, Hiam Abbass

France, 2011, 136min. ,

Dans un village quelque part dans le désert (le film est tourné au Maroc), les femmes vont chercher de l’eau tandis que les hommes boivent le thé au café. Le trajet est long, sous un soleil de plomb. Plusieurs d’entre elles ont déjà perdu un bébé en tombant dans le chemin caillouteux. Alors quand l’une d’elle est à nouveau enceinte, les femmes se révoltent, demandant à leurs hommes d’amener l’eau au village. Comme les hommes font la sourde oreille, elles décident de faire la grève de l’amour.
Inspiré d’un fait divers réel survenu en Turquie, et au-delà de la pièce d’Aristophane Lysistrata, où les femmes font la grève du sexe pour arrêter la guerre, le film se présente sous les traits d’une fable. Avec beaucoup d’humour, voire de franche rigolade, il entraîne le spectateur dans les luttes pimentées entre ces hommes nullement préparés à voir leur autorité mise en défaut, et ces femmes  prêtes à tout pour obtenir gain de cause.  Comme un proverbe arabe dit que l’homme doit « arroser « la femme, le réalisateur explique que « la sécheresse qui frappe le village est donc une métaphore du c?ur qui se tarit ».  Radu Mihaileanu voulait « parler des femmes, de l’espoir, et d’amour », il le fait en s’amusant, c’est rafraîchissant. 

Festivals :

2011 : Cannes, sélection officielle

Projeté au Ciné-Festival en 2011. Film d'ouverture



Séances :


Ciné-Festival en Pays de Fayence - Secrétariat :1073 chemin des Touars, 83440 Callian - tél. 06 22 04 36 77
Siège social : Communauté de Communes, Mas de Tassy, RD19, 83440 Tourrettes
www.cine-festival.org - contact@cine-festival.org
Mentions légales